TÉMOIGNAGE

Jean-François Gautier, co-fondateur et co-dirigeant de l’agence We-We


Comment avez-vous connu le studio Persevoir ?

Nous nous sommes rencontrés via une connaissance commune en 2014. Laurent (Laroche) cherchait des mètres carrés pour y développer les activités de son studio. Et comme nous avions deux pièces qui se libéraient, nous avons partagé des mètres carrés avant de collaborer. D’ailleurs, nous sommes toujours voisins.

Quand avez-vous commencé à collaborer ?

Cela s’est fait en plusieurs étapes : du fait de la promiscuité, nous avons commencé à nous intéresser à nos activités respectives et rapidement, nous avons vu qu’il pouvait y avoir des complémentarités entre nous. Persevoir a d’abord modélisé un pop-up papier que nous avions créé pour une marque de luxe française de joaillerie et de parfumerie. C’était un projet animé un peu fou et totalement inattendu pour le client qui a retenu l’idée car le rendu était vraiment réussi et en accord avec son territoire de communication.

Nous leur avons aussi demandé de réaliser des images 3D sur des appels d’offres… et leur intervention nous a vraiment aidés à “jouer dans la cour des grands”, avec des images vraiment séduisantes. Depuis, nous leur confions des missions quand l’occasion se présente sur un de nos travaux de création… Malheureusement, pas assez souvent à mon goût.

Mais le projet le plus important est sans conteste une visite virtuelle dans un univers féérique que nous avons développé ensemble; et toujours pour une marque de luxe. Pour mieux le faire rêver, le client déambule librement dans une forêt imaginaire et accède à des produits de la marque qui se présentent à lui, au détour d’un arbre, d’une pièce d’eau ou d’une clairière. Tout est en 3D animée, avec une musique d’ambiance adéquate, et ce fut un travail de plusieurs semaines qui a beaucoup intéressé notre client. Nous espérons maintenant le concrétiser, avec la fin de la pandémie et le retour à une vie économique un peu plus traditionnelle.

Comment jugez-vous votre relation avec Persevoir ?

Je l’apprécie car nous avons appris à nous connaître tout en commençant à travailler ensemble, sans aller plus vite que la musique. Notre relation, qui confine au partenariat, est naturellement complémentaire et repose sur une association de savoir-faire : nous nous occupons du graphisme, de la direction artistique; et eux de tout ce qui touche à l’expression 3D, depuis la modélisation jusqu’au rendu final d’une image ou d’une animation.

Chez les We-We, nous savons exactement ce que nous voulons et ce que nous aimons, et il y a un accord entre Persevoir et nous sur la sensibilité artistique autour d’une image 3D, sur ce que l’on peut et doit attendre d’une modélisation ou d’une représentation. J’aime l’idée qu’une image 3D ne soit pas parfaite mais réaliste, et que l’on s’écarte de l’image d’Épinal habituellement parfaite. Par le travail des textures, de la lumière, ils savent rendre vivante une image. J’aime notamment ce qu’ils parviennent à faire avec la lumière : à une heure zénithale, ils vont jouer sur un halo qui va donner un certain sens de la réalité, et rendre l’image complètement crédible. Et unique.


Les derniers projets

Pôle Social | Le Havre

Arena | Tremblay-en-France

Site Maintenance et Remisage | Nice